Summer job #3 Aude, gardienne dans les catacombes de Paris

On continue notre épopée dans les confins de la ville de Paris. Direction les catacombes (oui vous avez bien lu), avec Aude qui nous fait en exclusivité une petite visite guidée.

Aude a 30 ans et pendant plusieurs années, durant sa licence de visual merchandising à La Fabrique, elle fait un job qu’on peut qualifier d’insolitement insolite. Après différents postes en tant que gardienne de musées (Carnaval et Petit Palais) elle a obtenu via son père un poste durant les week-end dans les catacombes de Paris.

Flippant ? Pas pour Aude, qui a pris ce poste de surveillante comme une opportunité de découvrir d’autres aspects de la ville de Paris. Une aubaine, pour une amoureuse de l’histoire de l’art !

Résultat de recherche d'images pour "catacombes de paris"
Crédits photo : Le Parisien

Ses missions ? Accueil des visiteurs, surveillance des catacombes… Un poste qui aurait pu paraitre rapidement lassant si ce n’est pas les réactions des visiteurs dignes de caméra cachées ^^
« L’obscurité aidant les réactions des visiteurs sous terre était parfois hilarantes. Certains m’ont prise pour une statut ou un élément du décor : ils approchaient en marchant sur la pointes de pieds la peur au ventre.
Ou parfois, au 1er poste de surveillance ils viennent de traverser mes carrières de pierre ils tournent et s’attendent a voir des ossements. Mais non il y a moi sur une chaise avec une lampe torche géante 😀 »

Gérer les catacombes, c’est un métier qui peut peser sur le moral : en dehors des clients apeurés, fait qui engendrait des situations plutôt comiques, il fallait se faire à l’idée que l’on reste plusieurs heures seuls dans l’obscurité. Aude nous explique son ressenti face à tout ça : « heureusement il y avait plusieurs rotations dans la journée. Max 2h consécutives seuls sous terres. Alors on marche. On lit parfois. On rejoint les collègues brièvement. Moi je prenais parfois des petits carnets pour écrire ou dessiner en attendant les vagues de visiteurs. »

Crédits photos : Paris.fr

Même si ce job a été enrichissant à des égards, Aude ne se verrait pas le refaire aujourd’hui : « c’est un job alimentaire et je ne l’ai jamais envisagé autrement ».
Une chose est sure, c’est qu’en devenant gardienne dans les catacombes de Paris, elle a pu forger sa détermination à réussir ses études, obtenir son diplôme et travailler dur pour avoir un poste à la hauteur de ses ambitions.

Si vous aussi, vous voulez frissonner et visiter les catacombes et toute l’histoire du lieu, ça se passe par ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s