L’orientation est morte, vive l’orientation!

anna-pascale-628884-unsplash
Photo by Anna Pascale on Unsplash

Cette tribune fut sans doute la plus complexe à écrire, non pas que la compréhension du sujet soit compliquée, mais en ce moment le fer est chaud et se brûler est assez facile. J’ai donc navigué entre 6 mois de vraies news et les “fakes news”, pour avoir l’avis le plus complet.

Admission Post-Bac VS Parcoursup

Feu APB, ce système utilisé par l’éducation nationale pour placer nos nouveaux bacheliers. Ce système reposait sur deux caractéristiques : d’abord en recherchant l’adéquation entre le meilleur vœu des candidats et le niveau demandé par les formations sélectives, ou par tirage au sort pour les formations non sélectives.

Dorénavant les nouveaux bacheliers devront faire face à Parcoursup (“tadam”). Les différences sont nombreuses, les choix sont plus nombreux, à hauteur de 10, mais surtout nous avons vu l’apparition du “oui si”. Cette innovation est simple, le lycéen sera accepté dans la filière de son choix à condition de suivre un parcours personnalisé qui lui permettra de se remettre à niveau.

Parcoursup donne un véritable pouvoir aux établissements en mettant fin aux algorithmes et aux tirages au sort. L’intérêt étant de se baser sur le dossier et le mérite.

Manque d’informations

Malgré les efforts du gouvernement, Parcoursup a semé le doute dans l’esprit de nos jeunes, mais “rassurez vous”, APB n’était pas aussi clair non plus. Une véritable démarche était demandée de la part des établissements du secondaire et de leurs élèves pour mieux appréhender ce nouveau système.

Force est de constater que le compte twitter de Parcoursup a été très fortement sollicité surtout pendant le mois d’août. Les lycéens ont, pour certains cas, eu dû mal à comprendre cette notion “d’inactif” ou de mise en attente. Et plus la date butoire se rapprochait plus la panique était grandissante. A juste titre.

Le côté pervers du système a poussé certains étudiants à accepter des formations qu’ils ne souhaitent pas et à rester dans la fil d’attente des formations souhaitées, portant préjudice aux étudiants qui souhaitaient vraiment ladite formation. De cette manière, plusieurs lycéens se sont demandés où pourront-ils étudier l’année prochaine.

Problème d’orientation des étudiants

Parcoursup vise à mettre en adéquation les compétences et études de l’étudiant avec le parcours choisi. Un travail devait être effectué en amont avec les établissements du secondaire pour guider leur effectif. Pour ma part je n’aurai sans doute pu intégrer une université de droit avec Parcoursup (ouf). Beaucoup de futurs étudiants se sont plaints sur les réseaux sociaux, car dans leur dossier, étaient pris en compte les résultats de la seconde à la première. Il est vrai que ce nouveau système défavorise cette première vague car elle n’a pu construire un projet éducatif concret au cours de ces trois années. Ceux qui intègrent actuellement sont sans doute les plus privilégiés car ils pourront être mieux formés, et renseignés sur la construction ce projet éducatif.

Mais Parcoursup a permis de mettre une chose en évidence : beaucoup de lycéens sortent du lycée sans vraiment savoir ce qu’ils doivent ou peuvent faire.

A ce niveau, il y a un réel problème d’accompagnement et d’information. ORIENTER, est un métier à part entière qui nécessite de connaître la personnalité du lycéen, ce n’est pas juste une fiche de notes et des commentaires généralistes. Beaucoup trop de lycées manque de moyen pour pouvoir effectuer cela de manière correcte.

Forcément les victimes de ce manque d’orientation ce sont les étudiants qui veulent se réorienter. Dans la hiérarchie il passe après les lycéens qui viennent d’avoir leur bac. Ce n’est pas étonnant, mais ce sont des étudiants que le système éducatif peut perdre, car une fois qu’ils ont trouvé leur voie, rien ne garantit qu’ils pourront intégrer un établissement qui pourra leur permettre de poursuivre leurs études.

Mon bilan

Le rush politique a clairement porté préjudice à Parcoursup. Ce n’est pas en soi un mauvais système, car sous APB beaucoup de lycéens se retrouvaient sans affectation. Mais la nécessité de vouloir changer les choses n’a pas permis une assimilation optimale de ce système.

Une alternative a été prévue, une phase complémentaire permettant aux établissements de remettre “aux enchères” leurs places restantes. Le 6 septembre dernier il restait encore 127 000 places disponibles, notamment dans des filières prisées comme STAPS, ou encore certaines grandes écoles françaises.

Grosse surprise, on s’est rendu compte que les classes préparatoire ne faisaient pas le plein comme les années précédentes.

Le point positif étant qu’une sorte de justice se soit instaurée avec Parcoursup. Car quand un quart des lycéens de Seine-Saint-Denis avaient accès à des établissements parisiens avec APB, c’est aujourd’hui un tiers de ces lycéens qui ont accès à ces structures…

Et le gouvernement dans tout ça ? Il propose aussi des solutions pour aider les étudiants à se déplacer dans la France afin de poursuivre leur études. Une aide au logement pourra leur être attribuée pour s’installer dans une autre ville. Je ne peux qu’être favorable à cette initiative ayant moi-même traversé toute la France pour poursuivre mes études.

Bilan des courses : tirer à boulet rouge sur Parcoursup n’est pas productif. Oui le système n’est pas parfait mais dans l’esprit la démarche est bonne. D’ici à fin septembre nous en saurons plus sur les résultats de ce système. Mais il est important de laisser ce programme grandir et faire ses preuves sur le moyen terme.

15965196_10210059830624587_6136816249200335082_n

 

DIKEBELE Desty-logan

Fondateur d’E-Squad & Co

esquadandco@gmail.com

 

cropped-logo-e-squad11.png

 

www.esquadandco.fr

https://www.facebook.com/esquadandco/?ref=bookmarks

https://twitter.com/EsquadC

https://fr.ulule.com/esquadandco/

 

2 commentaires sur “L’orientation est morte, vive l’orientation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s